Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 08:50

Il y a un mois tout juste nous rentrions d'un belle traversée en ski dans le nord de l'Islande. 

Si la quête des endroits sauvages ma souvent pousser à quitter les alpes pour parcourir les région noyées sous la neige, ma principale motivation à aussi été d'aller découvrir ces peuples qui vivent au coeur des montagnes. Le ski devient alors un prétexte pour accéder à ces vallées, ces sommets qui permettent de basculer sur l'autre versant. 

Rallier les village pour se laisser surprendre par ce qu'il y a derrière. Deviner sans savoir si cela passe. Savoir renoncer pour retenter un peu plus loin. Se laisser emmener par le météo changeante au fil des heures. Toutes ces sensations son grisantes. 

Aujourd'hui le panel de moyens électroniques pour savoir, être sur, anticiper, préparer est infini. Aujourd'hui on se géolocalise partout dans le monde. Hier il était difficile de trouver des cartes aujourd'hui grâce à des applications qui permettent de transférer des fonds de cartes google Earth avec courbes de niveaux sur son "smarthphone" il n'est plus permit de douter de là ou l'on est. Vous me direz on peut le prendre pour "juste au cas ou". Peut être.........

MAIS dans ce schéma :

- il y a peu de place à la surprise

- il y a peu place à chercher avec ces yeux sur le terrain. A deviner... A douter...

- On ne peu plus renoncer par incertitude du choix.

Le rêve s'estompe pour laisser place à l'émerveillement de l'électronique. 

Est ce pour cela que j'ai aimé aller en montagne ?

Est ce pour cela que j'ai fais le choix de sortir des alpes et partir skier dans ces pays lointains ?

Est que j'aime butter pour m'émerveiller d'un passage inattendu ?

 

Cette année la neige est manquante dans les fonds de vallées et sur les rives des fjords de l'Islande. Sur les premières centaines de mètres au dessus de l'eau la neige à laisser place à l'herbe. 

Pas le choix. Nous avons portés. Mais la haut, dépassé ces premières pentes, la neige est bien présente. Les skis reprennent leur place et l'envie de rallier la vallée suivante nous pousse plus loin. 

Les 3 premiers jours furent au rythme d'une traversée de village en village. Chaque soir nous rejoignons un hébergement confort avec toute nos affaires. 

Mais les 5 jours suivant se firent de refuge en refuge en autonomie. Ces petites cabanes nichées au fond des vallées sont des vraies bijoux. Quand on pousse la porte c'est avec un réel plaisir que l'on découvre les bas-flanc, la cuisine et son attirail de vaisselle dépareillée. Il y t-il suffisamment d'ustensile pour cuisiner ? peu importe on se débrouillera. 

Le piège au quel ou nous nous attendions pas fut les traversées de rivières. Gonflées par la fonte des neiges, accentuées par les chaleurs étrangement élevées, les rivières nous ont fait douter. Lors de la première journée de la traversée des 5 jours nous nous sommes retrouvés en fin de journée face à une rivière large de 30 mètres. Juste en face de nous, sur l'autre rive le refuge était là. 

 

 

Certains on opté pour traverser tout habiller chaussures aux pieds. D'autres en enlevant les chaussons intérieur des chaussures. Mais certains on préférer l'option pied nu et en sous vêtements. 

Ce qui m'a le plus marqué pendant ce voyage, c'est l'envie d'être ensemble et l'entraide entre tout le monde. Ces parcours en autonomie ou l'incertitude des passages, des franchissements de rivière impose d'être solidaire. Seul ce n'est pas possible ou tout du moins pas le même engagement. A plusieurs on est fort pour, trouver les bonnes options, s'entraider pour porter, faire à manger ensemble. 

Vous Charlotte, Kate, Virginie, Jean Pierre, Olivier, Matthieu, Walter j'ai adoré vivre ces moments de doute quand par la fenêtre du bus qui nous emmenait au départ de la traversée nous cherchions la neige. J'ai adoré plonger dans la rivière alors que je déteste l'eau en espérant que le courant ne me pousserait pas. Mais j'ai surtout adoré les soirées dans les refuges. 

Merci d'avoir été là. 

Voici l'histoire en photo. 

 

 

 

Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée
Islande - traversée en ski de randonnée

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide
commenter cet article

commentaires