Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 22:27

Cherché le soleil en Argentera

 

 

Pas facile de rester chez soi en ce moment !

Gérer les courses de l’été en se disant que l’on va profiter des montagnes au-dessus de la maison est quasiment impossible en ce début d’été. La neige s’invite en basse altitude. Les orages déferlent presque tous les soirs quand ce n’est pas la mousson qui s’installe pour plusieurs jours.

Alors je me dis tant mieux ! Tant mieux car j’ai tant de chantier d’écriture en cours. Voir la pluie à travers la fenêtre de mon bureau est presque un soulagement.

 

Et pourtant – là-haut me manque. J’ai du mal à me concentrer sur mon clavier. J’ai du mal à me remémorer les moments que l’on a vécu pour les retranscrire par des mots.

 

La semaine dernière j’ai eu la chance d’accompagner les acteurs de demain du métier de guide. C’était la semaine montagne du probatoire, semaine qui permet si elle est valider de rentrer dans la formation de guide. Un moment fort.

Ces jeunes ont réussi les épreuves techniques la semaine d’avant et ils leur restent montrer sur le terrain leur expérience avant de pouvoir commencer la formation début septembre.

 

Certains ont des milliers de mètres de montagne sous leur semelle d’autre un peu moins. Certains ont une excellente culture montagnarde. D’autres sont littéralement inculte et ce malgré une belle liste de course.

Cela me surprend quand Antoine me demande qui est Lionel Terray !!

Mon dieu comment cela est-il possible ?

Comment l’inutile d’aller là-haut soit passer à l’inutile de savoir ?

 

Dépasser l’envie de lui claquer sur le haut de son casque les 569 pages de cette bible je me suis posé la question comment a t-il pu grimper sans savoir ? Est-ce déjà passé dans l’histoire ancienne au point de ne pas s’y intéresser et se concentrer que sur les faits plus contemporains ? Je reconnais que le jour où je suis rentré en formation, je connaissais l’éperon Walker pour l’avoir gravi mais Horace Walker j’étais bien incapable de dire qu’il était !  Peut-être que la connaissance est un peu comme l’appétit, elle vient en mangeant, encore faut-il que le menu soit goûtu.

 

Pour cette belle semaine de temps pourri à Chamonix, nous avons cramé du gazole pour se retrouver en Argentera. Cela valait-il le coût ? Je le pense pour la pertinence de la semaine.

La traversée éperon Campia au sommet Sud de l’Argentera puis traversée des arêtes jusqu’au Corno Stella est un itinéraire complet ou l’agilité se mêle à la recherche de l’itinéraire, le choix de gravir en corde tendue ou par longueur est aussi important. Le spigolo du Corno par l’arête Sud est un morceau de choix.

 

Merci à vous tous futurs guides, Antoine Gaëtan Yoann Jimmy Mathis et Jeremy pour votre engagement dans cette semaine. Bon courage pour la suite.

Merci à toi Gaylord d’avoir partagé cette semaine.

 

Voici quelques images.   

Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Alla ricerca del sole ad Argentera
Partager cet article
Repost0

commentaires