Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 06:22

Texte de Gaele Giot :

 

L’Albanie.

Un mot chargé de représentations. Un pays chargé d’histoire parfois tragique. Quelle idée d’aller passer ses vacances d’hiver là bas? Quelle mouche avait encore piqué Jean, notre guide qui nous propose toujours des destinations que l’on pourrait qualifier d’originales.

De telles questions, parce que nous n’avions pas encore connaissance des joyaux que recelait ce pays.

Le premier d’entre eux n’était autre que Valbonna. Une longue et belle vallée entourée de montagnes certes pas très élevées mais raides avec des couloirs donnant accès à des cirques qui s’ouvraient sur des sommets à l’infini… Après chaque bosse, nous en découvrions une autre puis une autre encore, séparées par des vallons. Ces reliefs se méritaient tant ils étaient enneigés et éloignés. A chaque sortie, il fallait tracer durant nos ascensions dans 60 cm de fraîche. De la neige en abondance, presque chaque jour qui venait recouvrir montagnes, végétation et maisons.

Valbonna et ses multiples petits hameaux parfois constitués de deux maisons seulement pour la plupart des fermes, les familles vivant de l’élevage, de l’apiculture, de l’agriculture et du tourisme l’été quand elles ouvraient leur demeure aux marcheurs se lançant à l’assaut de ses pentes envoutantes qui promettaient de belles courbatures !

L’accueil chaleureux de ses habitants qui nous recevaient avec abondance dans leur salon chauffé au poêle, point central de la maison puisqu’il leur servait également pour la cuisine et le thé. Un thé au goût inconnu infusé avec des herbes ne poussant que dans ces terres. Au menu, après avoir sillonné les pentes en ski, des produits locaux. De la féta, des poivrons au fromage blanc, du pain, des borek, des pommes de terre, des frites, du riz, de la viande bien cuite, des soupes, des desserts, le tout fait maison ! Ces mets nous étaient servis par nos hôtes avec beaucoup d’application, de fierté et un sourire qui illuminait leur visage. C’est quand le repas se terminait ou commençait par le raki (l’alcool local à la prune) que les choses se corsaient pour nous, car rien n’arrêtait le chef de famille qui remplissait les verres à raz bord sans relâche.

Bref une attention accrue de leur part et beaucoup de curiosité pour nos skis et tous les accessoires annexes (peaux, pelles, sondes)…

 

Au pied du Mont Korab, le plus haut sommet d’Albanie, ce sont les enfants qui venaient nous accueillir : « korab ? Ski ? ». Ils étaient éberlués par notre présence à cette période de l’année. Ils nous regardaient tout en rigolant car eux aussi avaient un accessoire inconnu : la luge « home made », toute petite, juste de quoi poser les fesses sur quelques planches de bois et des morceaux de tuyaux d’arrosage en guise de patins. Intrigués par cet engin, ils nous ont alors proposé de nous y essayer. Très drôle à conditions de savoir freiner !

Là encore la découverte du Mont Korab fût une belle surprise, entouré de montagnes, de cols, de vallons à n’en plus finir. Nous n’étions donc pas très motivés pour reprendre l’avion le lendemain. Mais le voyage touchait à sa fin et c’est les yeux plein de souvenirs tant de rencontres humaines que de paysages que nous nous installions sur nos fauteuils d’avion. Encore une fois, nous repartions avec de nouvelles représentations de ce pays pas si lointain.

 

 

BOL1511

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide
commenter cet article

commentaires