Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 10:30

En c'est automne ou l'Algérie se ferme à nouveau pour cause de risque téroriste j'ai envie de montrer la beauté d'un voyage dans le Hoggar.

 

Photo 071

Les Tezoulegs vues depuis l'Assekrem

 

Mais avant Pour mieux comprendre la situation et l'histoire dans cette région nord Afrique il est intéressant de lire l'analyse faite par Maurice Freund, président du point Afrique

link

 

J'ai eu l'occasion d'aller dans le Hoggar 3 fois. L'envie de grimper sur les montagnes du Hoggar remonte surement à quand ma mère ma raconté son périple en 4L en 1968.

Partis de Lyon, ils étaient descendu jusqu'à Tamrasset. Puis grâce à des chameaux ils avaient atteint l'ermitage du père de Foucault, l'Assekrem. Au retour un tempête de sable les avaient surpris au environ de Hassi messaoud. A moitié ensevelis par le sable ils ont attendu 48h. De se périple ma mère en ramené des souvenirs extraordinaires.

En 1993 je suis partis avec un copain pour descendre jusqu'en Guinée Konakri. Le front polisario nous a empêché de passer depuis le Maroc sur la Mauritanie. Le Sahara occidentale était complêtement fermé. Nous sommes donc passé en Algérie à Figuig avec dans l'idée de descendre à Tombouctou. Mais finalement à Adrar nous avons préféré traverser sur Tamanrasset. Au camping de Tam ambiance spéciale ou tous le monde se regarde, qui va osé descendre à la frontière. On fuit cette ambiance lourde pour aller grimper autour de l'Assekrem. On y reste un bon moi. Puis on traverse sur Djanet. Le copain est vraiment motivé pour tenter l'aventure plus au sud. Mon inexpérience et mes doutes sur notre capacité à se retrouver dans ce étendues me font renoncer. Après 6 mois de voyage je remonte en stop depuis Djanet sur Hassi Messaoud puis Tunis. 

A l'époque pas de carte. Aujourd'hui on trouve sur le web des carte très précises : 

http://www.lib.utexas.edu/maps/ams/north_africa/

En 2005, 12 ans après la situations est calme et stable. Avec Karine, Laurent et Cathi je monte un voyage grimpe entre Hoggar et Garet El Djenoun. Après une arrivée tardive à Tamanrasset on file dormir au pied de la Daouda. Le lendemain on grimpe la "Cauderlier Vidal" bel voie mais un peu courte. 

 Photo 024

La Daouda

Photo 014

L1 de la Cauderlier Vidal

photo 022 Photo 023

Puis le lendemain on enchaine par une belle voie au Tesouleig: 2 croiffants et un assekrem

Photo 033

2 croiffants et un Afekrem

Photo 034

 

Le lendemain matin, la neige nous surprend au réveil. Pas de quoi skier !!! mais bien surprenant à ces latitude. Finalement le soleil s'impose et l'on file grimper le dièdre nord à la Sawinane. On profite de la soirée pour aller à l'ermitage admirer le coucher de soleil mais aussi comprendre ce qu'est la vie des frères la haut. 

 Photo 043

La sawinane

Photo 051

Le dièdre Nord

Photo 054

Karine qui fait un peu de spéléo en sortant du dièdre

Photo 077

Les Tezoulegs depuis l'ermitage de Foucault

Le lendemain, une longue journée de transfert nous amène au pied de la Garet El Djenoun. La montagne aux écritures de Frison Roche. Un livre qui aussi marqué mon enfance et qui surement contribué à me donner cette envie de découverte. Une montagne assez mystérieuse ou la logique d'ascension n'est pas forcément celle à laquelle on pense au début. Une grande journée depuis le bivouac nous permettra d'atteindre le sommet et d'y dormir avec un coucher de soleil unique. 

 Photo 130

Photo 148

Photo 117

Heureusement qu'il est multiple

Photo 161

La Garet El Djenoun. Avec l'éperon N devant.  

Photo 162

Photo 164

Photo 172

Arrivé au sommet au coucher de soleil. Meme pas beau !!!

Photo 166

La sortie de la voie Petit

Photo 169

On se dit quoi maintenant ?

En 2006, j'ai voulu y retourner pour aller sur les dômes de Tesnou puis à la de nouveau à la Garet El Djenoun car ce sommet est unique et enfin les dôme de Mertoutek. Pour ce voyage mon père, Gillou et Cathi m'accompagne. Simon est aussi de la partie car il enchaine sur un autre voyage juste après. 

Tesnou c'est bien mais un peu plat. Un peu du ramping. 

13390017

Les domes de Tesnou appelés aussi dos d'éléphant

La Garet toujours aussi grande classe. Bivouac dans les gorges avant d'attaquer très tôt l'éperon de la Takouba.

 13390022

13390027

Au pied de l'éperon de la Takouba

13390025

Gilou en profite pour s'entrainer à la natation. Est ce bien le lieu ?

13390036

Petit bivouac au pied de l'éperon. Au menu, tomate et Kiri !!!

13390029

 

13400001

13400002

Première longueur qui réveil

13400006

Cathi adore les cheminées

Cat13400007

13400011

Le fameux pas du mouflon

13400015

Mertoutek

1340001713400020

13400022

Les gravures rupestre.

13410007

13420016

 

Mais pourquoi aller grimper aussi loin et surtout dans le désert :

- Parce que le rocher est beau

- Parce qu'il y a pas de bruit

- Parce que l'on vit simplement. On dort dehors, on mange ce que l'on prépare.

- Parce que l'escalade y est engagée et demande beaucoup de concentration.

- Parce que les couchers de soleil sont uniques.

- Parce que les Touaregs avec nous sont simple et adorables de disponibilités.

- Parce que s'endormir sous les étoiles c'est unique. 

 

Mais je crois qu'avant tout j'adore ce mode de vie nomade, dehors ou le lieu et les ascensions sont qu'un prétexte à vivre intensément et surtout ensemble.

J'espère un jour que la situation fera que l'on puisse revenir sereinement dans le Hoggar.  

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Escalade
commenter cet article

commentaires

karima.L 22/02/2012 11:16

merci d'avoir partager avec nous vos expériences ainsi que vos photos que je trouve trés jolies et trés intéressantes. je suis d'Alger, je viens juste de découvrir le monde de la montagne avec mon
copin qui est guide, et escaladeur, lui aussi et un amoureux de la montagne et il a fait presque les même voies que vous a Tam. mais il existe des sites variée et trés intéressant en algérie qu'il
pourra vous faire découvrire, comme la kabylie et les auresses...bonne continuation ;)

J Luc 11/07/2011 17:34


Merci pour ces belles photos de La Garet. Je suis entrain de relire l'appel du Hoggar de Frison Roche. J'ai l'impression d'y être sans les bouffées de chaleur...
Félicitations pour vos escalades et le reportage photos...
j Luc Herpin
De passage à l'Assekem en 1986...


reda atia 01/12/2010 21:56


je suis speleo de bejaia en algerie je trouve très jolie le sercuit que vous avez fait je vous propose de belle voie d'escalade dn le djurdjura c'est dn le nord du pays
mon adresse du facebok reda atia
portez vous bien