Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 21:37

Une semaine ou je mesure encore et encore que le métier que je fais est pour moi un des plus beau qui puisse exister. 

 

Plongé au cœur du massif pour 2 superbes rando, cette semaine la montagne était particulièrement belle.

Mardi nous avons été avec Cati à la combe de l'aiguille du Tacul. Partis avec la benne de 9h nous nous retrouvons sous le refuge du Requin à la salle à manger bien après le flot de ceux qui vont à la Brèche Puiseux. Nous ne sommes pas trop motivé pour les suivre. Donc clignotant à gauche et direction l'aiguille du Tacul. Nous sommes les premiers, la neige est froide et les lumières d'hiver sont superbes.

J'adore cette ambiance. Tout est tranquille. Bien emmitouflé dans nos nombreuses couches, le buff sur le nez nous avançons sans forcer. Objectif arriver au soleil à la rimaye.

En me retournant, je redécouvre pour la énième fois tous les sommets du massif, toutes les faces que j'ai gravit avec différent compagnons. Quelle chance j'ai eu ces 40 dernières années de vivre tous çà. Me revient certaines épopées : le pilier Gervasutti en hiver avec Pascal, la remontée de la vallée blanche en été entrain de tourner et tourner dans les crevasses sous un soleil infernal, ma première traversée Midi Plan, la traversée des aiguilles de Chamonix avec Christian avec comme seul gamelle pour faire chauffer la soupe au bivouac de l'aiguille du fou un cannette de bierre coupée, les drus avec Isa, les drus avec mon père en traversée, les drus à la directe américaine encore avec mon père, la traversée de la tour Ronde avec Thierry et sa fille Alice devenue guide...

 

Qu'est ce que j'aime être la haut !!! 

En redescendant, a la cabane des Motet, nous avons croisé Christophe Briffaz. Il venait de faire un vallée avec une petite famille. La dernière ne devait pas être très vieille. Peut être 8 ans. Tous les 2 nous avons échangé en ce disant que l'on faisait vraiment le plus beau des métiers. Partager ses émotions avec des gens la haut c'est unique. 

 

Jeudi, direction la brèche Puiseux avec Vincent. Aujourd'hui beaucoup moins de monde. Normale il annonce -20° à l'aiguille du midi. Les conditions sont sibériennes. Pas de vent mais un froid qui pique le nez, brule les bronches, gèle les orteils, engourdis les doigts au points de ne plus les sentir. Bref tous ce que l'on aime !!! Vincent rustique, ne sent rien. Il est efficace, ski bien monte vite et pourtant adore contemplé ces grandes faces qui l'hiver semblent inaccessibles. De nouveau je me laisse rattraper par les mêmes pensées d'y il y a 2 jours. Quand on plonge sur le glacier du Mont Mallet on découvre la face Nord des grandes Jorasses. Immenses, noire, parsemée de taches de neige. Les goulottes Mac Intyre sont bien formées. J'y retournerai bien un jour. Et pourtant l'austérité de cette ambiance me fait douter de mes envies. Je crois que c'est plutôt l'envie de partager cette grande fasse qui me fera y retourner en hiver.

 

Dans les années 80 il m'arrivait de monter en hiver pour 5/6 jours à Leschaux. A cette époque j'aimais être seul la haut. Percher dans ce petit nid qu'est le refuge de Leschaux tous les jours je partais explorer les faces. Avec parfois une belle ascension : Linceul, Croz, Goulotte Charlet mais aussi simplement des ballades comme l'aiguille de l'eboulement. La solitude m'allait bien. Aujourd'hui cela me paraît inconcevable. La montagne est belle et vaut le coup d'être vécut si elle est partagée. 

Voici quelques photos des ces 2 belles journées

 

DSCF4988

Des traces, des traces, des traces encore à faire

RIMG0032

Sous le rognon. Mme Cati, le noir c'est vraiment toujours noir sur les photos !!!

RIMG0034

la combe de l'aiguille du Tacul

RIMG0035

ombre et lumière    

RIMG0036

 

RIMG0042

le couloir qui permet d'accès au glacier du Capucin sur l'autre versant.    

RIMG0043

Bonne poudre et presque personne

RIMG0050

y'a bon !!!    

RIMG0051

 

DSCF4932

Même scénarion 2 jours après. -23°C !!! çà caille

DSCF4934

Reste à rajouter 2 doudounnes

DSCF4935

la fin de la vallée noire qui passe facile cette année

DSCF4937

le couloir de la brèche Puiseux

DSCF4951

Une vraie autoroute la trace dans le couloir. Trop bon. 

DSCF4955

 

DSCF4969

Le bivouac des périodes. Petit nid pour photographes ou....?

DSCF4976

Le rappel de la brèche qui passe facile sans corde cette année

DSCF4982

Un neige ou il faut être attentif mais que c'est bon

DSCF4996

 

DSCF4988

Merci à tous. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Voyage Ski de rando
commenter cet article

commentaires

Denis 24/02/2013 18:50

superbe ...