Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 08:28

Petit retour sur les journées de trekking pour rejoindre le camp de base du Gimigela. 

Cela peut paraitre surprenant mais je n'aime pas marcher !!! Non vraiment pas. Je n'aime pas ces journées en forêt ou l'on monte et l'on descend, ou l'on est enfermé dans un fond de vallée. Et pourtant cela fait juste 26 fois que je viens au Népal. Allez comprendre !!!

Pour rejoindre le camp de base du Gimigela il ne faut pas moins de 8 jours. Dont 5 avant de sortir de la forêt et atteindre l'altitude de 3400m et le village de Ghunsa.

Avant hier je discutais avec Paul Robach. Il avait fait une belle tentative sur la face Nord du Jannu en 1996 en compagnie de Pierre Rizzardo, Robin Molinatii et Xavier Cret. Mais à cette époque il fallait 15 jours de marche pour rejoindre Ghunza !!!

En rentrant de l'expé au Gimigela en 2003 je m'étais promis de ne pas revenir dans cette région. Trop loin, météo incertaine...mais voilà le coup de téléphone de Céline Mariethoz il y a 1 ans m'a fait changé d'avis. L'idée de revenir sur ce sommet pour finir la voie que l'on avait commencé avec Ludo Challeat, Fabrice Priez et Jean Marc Genevois a germé au fond de moi. L'envie de fermer la boucle mais aussi de rendre hommage à ces 3 amis disparus.....

Pour cette année j'ai fait le choix de partir tard en saison. L'envie d'une météo stable m'a fais opter pour le mois de novembre. Banco nous avons eu 35 jours de grand beau. 

Alors voilà pourquoi nous nous sommes retrouvés une petite équipe de 6 grimpeurs et 2 trekkeurs, le mercredi 6 novembre à Katmandu. Céline, Anne, Régis et Christian forme le team grimpeur. L'infatiguable Mamat fait partie aussi de la dream team. Et ses parents sont là pour découvrir le Népal et ses hauts sommets. 

Par un vol longeant l'himalaya d'ouest en est nous avons rejoint la petite ville de Badhrapur. A l'arrivée chaleur, moiteur sont au rendez vous. Badhrapur se situe dans les plaines à seulement 150m d'altitude. Quel vol !!! On découvre tous les sommets de la Rolwaling, de la vallée de l'Everest, de l'Arun vallée, du Makalu pour enfin apercevoir les sommets du Kangch. La saison d'automne a du être bien enneigée.

10h de jeep nous permettent de rejoindre le petit village de Tapeljung. En 2001 nous étions venus en 31h de bus depuis Katmandu !! Les bancs du bus étaient en bois....

Mais ce trajet pour rejoindre le début du trek est unique. On découvre toute la complexité des accès au Népal. La route remonte doucement les contreforts de l'Himalaya. Les rizières font place aux champs de thé aux alentours d'Ilam. Parcelle de terre où les rangs de thé s'alignent au gré des courbes de niveau. Ici la vie s'organise autour des 2 récoltes par an. Pemba, mon ami de tout temps au Népal m'explique qu'il a acheté 2 champs de plantations. Sa femme est originaire d'Ilam. Il aimerait vraiment venir d'installer là pour ses vieux jours.....  

Tapeljung, petit village du bout du monde. Mais aussi village de transition entre le monde moderne où tout est transporté en camion ou le téléphone portable fonctionne encore et le monde rural et agraire ou la force humaine permet encore de tout porter à dos d'homme. Ici transite tout ce qui est importé et exporté dans les villages nichés au fond des vallées.  

On retrouve notre petite équipe avec Dorjee comme cuisinier, et ses d'aides ainsi que les porteurs qui vont nous accompagner pendant 32 jours. Pemba a géré la logistique d'une main de maître pendant tous ces jours. Il n'a pas hésité à embaucher des jeunes. Le jeune Nima l'a accompagné pendant toute cette saison d'automne. Son enthousiame, sa force nous font présager qu'il ira surement haut un jour. Dorjee est le maître de la cuisine. il aimerait venir un jour travailler dans un refuge des Alpes en été comme font bon nombre de népalais.

Les journées de trek vont lentement (trop lentement) se dérouler. On remonte cette profonde vallée jusqu'à l'embranchement de Sekatum. Les villages font place aux petites fermes disséminées à travers les champs. La saison des récoltes est finie. On ressent un relâchement avant les premiers labours. Après Sekatum, on commence à gagner de l'altitude pour rejoindre Amjilosa. Hameau perché à flanc de montagne il est la transition entre le monde Indouiste et Bouddhiste. Dès Gyabla on voit apparaitre les premiers Chortens, les moulins à prière et les murs de manilles. Ghunza est le village important de cette vallée. Il est beau, les vielles fermes ont peu changé en 10 ans. Je retrouve la petite lodge où nous avions fêté les 32 ans de Ludo (souvenirs...souvenirs).

C'est aussi à partir de cette altitude 3400m que l'attention pour l'acclimatation devient importante. Marcher doucement...se protéger du froid, de la poussière pour ne pas irriter les bronches, boire beaucoup et surtout rigoler en jouant aux cartes. Expliquer à Céline que l'on ne coupe pas quand on a de la couleur dans son jeu -;)...Bref une dure dure vie que ces jours-là !! Qui plus est, comme nous sommes sortis de la forêt, que les montagnes ont fait leur apparition, la motivation contemplative est au paroxysme !!!!

Kangbachen et sa vue sur la face Nord du Jannu !!!!

Lonak et sa vallée qui remonte au Tibet donnent des envies d'exploration... 

Et enfin Pangpema où l'on découvre le Gimigela !!!

La suite pour la partie altitude dans un autre article.

GIM1799

Petite ferme accrochée à flanc de montagne

GIM1775

Le nom de la compagnie ne s'invente pas...on est bien au Népal

GIM1779

Le Jannu sur la droite - Le Kangchenjinga à droite

GIM1834

pose lecture à Amjilosa

GIM1839

Petite lodge - on est loin des hotels de la vallée du Khumbu

GIM1858

Gyabla, on plonge en pays sherpa

GIM1889

Ghunsa, le dernier village de la vallée

GIM1920

la face Nord du Jannu à droite - théatre d'exploit unique

GIM1928GIM1943

la face N au coucher de soleil

GIM1946

un sommet inconnu

GIM1978

Lonak, les dernières bergeries

GIM1980

Au fond le Népal Peak

GIM1981

Mister Pemba

GIM1994

pose déjeuner - frite ketchup !!!

GIM2009

le Gimigela que certains appelle : "ji vais mais ji mi gèle pas les mains"

GIM2024

la fine équipe au camp de base

GIM2083    

      le sommet qui nous tente........

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Expédition
commenter cet article

commentaires