Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 07:01

Pour cloturer 2 années de vie en intermitence en Corse rien ne vaut un petit road trip en vallée d'Asco. 

 

Ici des faces grimpables il y en a sur tous les versants. C'est grandiose.

 

Voici quelques photos de ce beau rocher :

 

RIMG0078

La face nord du Cinto en arrière plan avec la surement très belle "Karlruhe"

RIMG0061  

L1 du dièdre "Audibert"

RIMG0066

RIMG0073

RIMG0074

RIMG0082

RIMG0086

RIMG0088

RIMG0090

RIMG0092

 

 

Seul regret pas des moindres : la bêtise humaine associée à la sur fréquentation pendant quelques soirées d'été a fait qu'il est interdit de dormir en dehors du camping dans la vallée d'Asco. Se poser discrètement sans embêter personne ni laisser de trace à la tombée de la nuit au bord du ruisseau est formellement interdit.

 

C'est la première fois que je me fais déloger pendant la nuit dans toutes mes pérégrinations au 4 coins du monde. Hormis le côté désagréable cela me fait vraiment réfléchir sur la notion de liberté d'évoluer dans la nature.

 

Il y a quelques temps mon ami Remi Thivel appelait à la désobéissance civile, pour fuir les contraintes que l’administration avait créées contre le métier de guide. Si ces contraintes étaient faites pour une protection (quelle qu’elle soit) on pourrait dire quelles ont un semblant de légitimités (et encore à voir à long terme) mais dans beaucoup de cas elle ne sont faites que dans le but de justifier une administration lourde qui se doit au regard de l'état de créer de la législation.

 

En discutant avec une personne actrice dans la protection de l'environnement on découvre que la compétition entre les différents services de l'état pour interdire l'accès à l'homme dans certaines régions existent vraiment. C'est à celui qui arrivera à interdire le plus.

 

Messieurs Dames "j'irai cracher sur vos tombeau..." vous n'avez rien compris à l'être humain. Et surtout vous n'avez pas compris la force et l'avantage qu'éduquer est mieux que faire de la répression. 

 

Autrement pour nous la page "Corse" se tourne. Retour en Haute Savoie à Servoz.

Merci à tous ceux qui nous ont aidés, aux merveilleuses rencontres !!!  

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Escalade
commenter cet article

commentaires

Antonelli 17/03/2014 09:39

Bonjour
Je viens de tomber par hasard sur votre site.
Une petite réaction sur la vison que vous pouvez avoir de la place d'une administration dans un espace de liberté que peut être la montagne.
Pour ma part, l'espace de liberté est effectivement de pouvoir s'adonner à une activité sans avoir à rendre des comptes.
En ce qui concerne le bivouac, nous sommes au quotidien obliger de nettoyer les abords de zones (agréables) par manque de respect.
Vous me direz, tous ne sont pas comme ça et moi le premier mais malheureusement nous ne sommes pas tous fait pareil....
Qui dit réglementation dit abus.
Vous dites avoir vécu en corse, vous conviendrez que notre île a été malgré tout préservé de la betonisation.
On a diabolisé les nationalistes à une époque et aujourd'hui on admet que s'ils n'avaient pas été la, la corse aurait ressemble au Baléare.
J'aurais préféré que l'état à l'époque interdise et légifère contre la betonisation des côtés que d'être obliger d'en arriver à des extrêmes.
Cela ne me dérange pas plus que ça que demain on bivouac au pied du Capu Largia pour faire une course d'arête, le problème c'est de respecter les lieux.....

Je n'avais pas trop envie de commenter votre post car chaque personne a Sa conception de la vie et des comportements que l'on peut avoir mais je vous connais un peu à travers votre réputation et
cela me déplaît que vous puissiez avoir un avis si tranchant.
Quelqu'un qui a bourlingué comme vous dans le monde doit avoir jûstement cette ouverture d'esprit sur les autres.
Notre île n'est pas un lieu ou l'on peut arriver et faire n'importe quoi.
Respectez la et elle vous respectera, c'est le préalable.

Cordialement