Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 19:08

 

GRO5895

Nous voila de retour de surement un des plus beaux voyages que j'ai pu faire. Une alchimie entre découverte de paysages uniques, de grand ski sur des sommets inconnus, engagement à travers une région peu connue. 

 

Voici une petit résumé de cette belle aventure, ecrit par par Jean-pierre. 

Vous pouvez aussi jeter un coup d'oeil à l'album de photo sur  link

 

GRO6296

Jean :

Notre guide que chacun d’entre nous connaît bien pour être déjà parti avec lui sur des voyages extraordinaires ou avoir partagé des moments en montagne. Cette fois-ci, il nous a concocté un programme original et engagé. Fort de son expérience des grandes traversées au Spielberg et en Islande, il a mis tout son savoir faire à la réussite de ce beau projet de raid à ski entre Tassilaq et Kulusuk.

GRO5527

Laetitia :

Une femme surprenante dans tous les sens du terme !!!!!!!!!

GRO5602

Pascal :

Photographe professionnel en vacances sur ce voyage mais tellement passionné qu’il n’économisera pas son énergie pour ramener de belles images inédites. Baroudeur des plus hauts sommets du monde, on ne compte plus les expéditions de Pascal. Gentillesse, énergie toujours le sourire même dans ses débats les plus animés avec Jean.

GRO6098

Nicolas :

Le jeune annecien serein et décontracté, toujours le sourire aux lèvres. Télémarkeur de grand style. Amoureux de Madeleine une jolie suédoise qu il a laissé à Annecy et à laquelle il rêve chaque nuit. Nico est un super compagnon avec qui la vie commune sous la tente a été un beau moment de partage et un vrai plaisir.

GTA5345

Jean :

Le citadin. Un moral et un physique hors du commun, jamais froid, jamais fatigué, jamais inconfortable. Jean adore cuisiner. Il saura agrémenter l’ordinaire avec ces conseils culinaires. Il est aussi un puits de connaissance dans tous les domaines, une statistiques par ci, une précision botanique par là, en bref une véritable encyclopédie. 

GRO6097

Jean Pierre :

C’est moi, l’autre citadin de l’équipe qui a passé une large part de l’hiver en montagne. C’est mon premier raid en autonomie. Je suis le râleur mais avec le sourire de l’équipe !

 


 

Le programme

 

Le projet consiste à rallier Tassilaq à Kulusuk à ski en autonomie et en skiant quelques jolis sommets au passage. La période choisie est entre le 28 mars et le 17 avril. Nous nous sommes donner 23 jours  pour ce voyage et prévoyons de passer 16 jours à skier. Les 7 jours permettent de faire face aux imprévus et une immersion progressive dans le grand blanc.

 

 

Nous ferons finalement 17 jours de skis. Nous serons retardés une journée à Reykjavik et nous serons bloqués une journée à Kummiut en fin de raid. Nous aurons skié ou progressé tous les jours. L’état des fjords nous ont permis de réaliser l’itinéraire prévu.


 

 


GRO6279

L'itinéraire se situe au 66°N

GRO6278 bis

le tracé en rouge

Le matériel

Les équipements spécifiques grand froid (surbottes, mouffles grand froid, chaufferettes) sont restés au fond des pulkas. Les nuits étaient confortables grâce à une double isolation du sol (matelas mousse plus matelas gonflant) et un duvet The North Face TUNDRA -25°C en synthétique (pas de rétention d’humidité). Nous avions 3 tentes 3 places que nous partagions à 2 donc grand confort. Les réchauds sont à essence qui est de bonne qualité au Groenland. Nous sommes partis avec 20 litres et en avons consommés 12 L ( températures modérées, eau disponible sur un camp, dîner en commun). Le reste du matériel est celui traditionnellement utilisé dans les Alpes.

Parti avec le minimum de vêtements (5 chaussettes, 2 carlines haut et 2 carlines bas) mais découverte des huiles aux essences essentielles au romarin ou au citron pour chasser les odeurs. Un miracle !

GTA5229

premier camp. il faut s'organiser

GTA5256

paysage de fou !! gde émotion devant ses montagnes

Les conditions

Météo : Nous avons eu environs 70% d’ensoleillement. Jamais de vent fort. De faibles précipitations le jour, une nuit de fortes pluies. Quelques jours ou demi-journées de ciel nuageux ou de jour blanc. Les températures, le jour, étaient agréables (0 à +15°C) mais tombaient très vite en soirée, probablement -15°C à -20°C la nuit hors des tentes.

Neige : Globalement une neige abimée par la pluie, travaillée par le vent et les forts gradients de température donc plutôt difficile à skier mais bien stable. Les coulées observées étaient des avalanches de fontes sur les versants exposés.

Glace : Les fjords que nous avions entrepris de traverser ou remonter étaient tous en bonne condition. Malgré des températures élevées pour la période, la glace était encore épaisse et sure.

 

GRO5475

lumières du grand nord

GRO5686

de la poudre !! on adore

GRO5651

que c'est beau !!!

La nourriture :

La base quotidienne était de 3500 calories par jour sur 3 repas. Un petit déjeuner de céréales, biscuit et morceau de fromage, un pique nique fromage, charcuterie, biscuit, chocolat et un diner soupe, riz, pates, pâtes chinoises, semoule, charcuterie et un dessert lyophilisé. Les petits plus pour agrémenter les plats : l’huile d’olive, le sel, le poivre, les épices, le parmesan.Chacun avait en plus des rations quotidiennes préparées et packagées d’avance entre 1,5 kg et 2,5 kg de mélange de graines et de fruit séchés et 3-4 barres énergétiques par jour.

Le top 5 :

Le chocolat blanc fourré au chocolat noir Cote d’Or

Les Chamonix (Biscuits fourrés à l’orange)

La semoule mixée avec des dés de jambon cru et préparée dans un fond de soupe à la tomate

Le gingembre confit : 2 kg consommé en 5 jours !

Les Yogi tea

GRO5569 

miam mian la soupe Knorr

GRO6044

meilleur le poisson frais

Le déroulement :

Jour 1

Nous nous retrouvons à Roissy le 27 mars pour un vol pour Reykjavik via Oslo. Le team est au complet et motivé. L’embarquement avec sacs et skis qui donne lieu à une négociation sur le surplus de bagage est toujours un bon moment. L’arrivée à Reykjavik  est sous la pluie. On ne doit théoriquement y passer qu’une nuit et s’envoler dès demain pour le Groenland. La route de l’aéroport à Reykjavik n’est pas bien jolie. Terrain volcanique noir, montagnes dans les nuages. Notre guest house est sympathique et très confortable.

Rencontre avec Einar, notre contact islandais avec qui Jean a organisé la logistique. Confirmation de notre départ du lendemain. Il doit passer nous chercher à 11H30. Nous sommes excités. Nous sortons diner dans Reykjavik sous la pluie. Rues désertes, seule deux autres tables sont occupées dans notre resto ; Heureusement que l’on repart demain !

Jour 2

Le lendemain matin, l’équipe est excitée et concentrée sur les derniers préparatifs. Nous voilà stoppé en plein élan par un appel d’Einar : le vol pour Kulusuk est annulé. La piste est impraticable. La neige a fondue et créé une large poche d’eau qui ne se vide pas. On apprend qu’un groupe de 10 français est coincé à Reykjavik depuis 6 jours ! Le départ est reporté à demain sans certitude ! Nous voila reparti errer sous la pluie dans les rues de Reykjavik. N ième partie de Corridor, un jeu bien amusant que nous a apporté Nico.

Jour 3

Finalement, nous partirons bien le lendemain avec simplement un jour de retard. Vol de 2h30 de Reykjavik à Kulusuk sur un Fokker 50.  On arrive sous un soleil éclatant à Kulusuk après un survol extraordinaire de la banquise. La sortie de l’avion coupe le souffle. Plusieurs groupes se croisent dans l’aérogare environs une trentaine de personnes ! Ceux qui repartent semble avoir eu pas mal de mauvais temps. 

GTA4904

le pack qui se disloque

GTA4951

Tasilaq premier village

Nous patientons une heure avant d’embarquer dans l’hélicoptère qui nous pose à Tassilaq, 15 min de vol, le point de départ de notre raid. J’en profite pour abandonner mon appareil de photo sur le comptoir d’Air Greenland. Je le retrouverai 15 jours plus tard

Arrivé à Tassilaq, on récupère notre nourriture, plus de 100 kg de vivres envoyées en fret par avance ! Heureusement tout est là. De l’aérogare de Tassilaq, nous voila parti à pied vers le village à la recherche de la maison d’hôte de Lars et Margareth. Notre hébergement est tout confort. Découverte du supermarché local et ces produits appétissants. Premier pas timides et hésitants sur le fjord gelés. La première soirée est magique : Aurores boréales au programme.

P1020637

c'est quoi çà ? ces lumières vertes ?

      P1020630

Pas demain que les bateaux vont partir à la pêche 

GTA4946

 

Jour 4

On a prévu de passer une journée à Tassilaq pour préparer nos pulkas et se mettre progressivement dans l’ambiance . On profite de l’après midi pour aller skier. Premier contact avec la neige du Groenland. Neige très moyenne mais quel environnement fabuleux.

Le départ pour Tiniteqilaq est prévu pour demain matin. Nos deux mushers viennent nous rendre visite en fin d’après midi. Le RV est fixé à 7H. Les conditions sont bonnes. Ils sont confiants sur la traversée qui devrait prendre 6  heures. Nous sommes sceptiques. Nous nous attendions à 12 heures. Les 2 attelages doivent tirer 6 pulkas d’environs 40kg chacune et six skieurs. Au final, nous mettrons 9 heures au terme d’une des journées les plus éreintantes de notre raid

Jour 5

Réveil à 5h30 pour être prêt à rejoindre nos attelages à 7h comme prévu. Un camion doit passer prendre les 6 pulkas pour les descendre sur le fjord à 6H30. Première attente. Il est vrai que c’était la fête au village la nuit dernière.

8H, les pulkas sont chargées sur les 2 traineaux. (3 pulkas de 40 kg chacune sur chaque traineau). Les chiens sont excités. C’est le départ. Nous voilà tirés à toute allure sur la glace. C’est vraiment cool ! Une demie heure après nous sommes de l’autre côté du fjord et les difficultés commencent : montées à pied en poussant les attelages, glace qui se brise sous le poids d’un traineau qui bascule à moitié dans l’eau, chiens d’un des attelages qui décident d’en faire qu’à leur tête, musher qui n’a dormi que 2 heures la nuit précédente et qui a bien du mal à tenir ces chiens...

GTA4982 

c'est partis en traineau à chien

GTA5084

Tinetiquilaq et ses icebergs

GTA5004

bon dans les montées faut pousser

9 heures plus tard, après avoir poussé et tiré les attelages puis finalement traversé un immense glacier, nous arrivons au dessus du village de Tiniteqilaq sur le fjord Sermilik. C’est totalement magique.

Malgré son environnement fantastique, ce village nous paraît triste et désertique. A part les quelques personnes aperçues à notre arrivée, nous ne croisons personne dans ce village. Nous sommes hébergés confortablement dans une maison d’hôte. Etonnement comme à Tassilaq nous sommes encore connecté avec le monde avec nos téléphones portables. Dernier SMS, derniers appels…

Jour 6

C’est le vrai départ. La météo est maussade. Il y a un peu d’appréhension. Premiers pas sur le fjord gelé : Est-ce que la glace est vraiment solide ? Le moindre craquement est inquiétant. Quel rythme prendre ? trop rapide, trop lent. En milieu de matinée, le ciel s’ouvre, le soleil brille. Tout se réchauffe. Chacun trouve son rythme. Des ajustements et des réglages sont encore nécessaires. Certains d’entre nous trouveront cette journée difficile.

GTA5102

autre mode de traction !!

GTA5117

premiers runs. trop bon

Premier camp, premier montage de tente, premier démarrage de réchaud, premier diner avec Nico. Clairement de la marge de progression pour améliorer le confort et l’efficacité !

Jour 7

Notre première nuit sous tente est top. Tous, bien dormi ! Réveil 6 H. On prévoit 2 heures pour être prêt à partir. On vise de poser le camp au plus tard à 16 H. A partir de 17 H, le froid tombe brutalement. Il vaut mieux que le camp soit monté.

Notre étape est longue. Nous visons une cabane sur le bord du fjord Sermilik. Le relief est bosselé. Notre apprenons à manier la pulka en descente. Nous découvrons en tirant les pulkas dans les montées que le poids est un terrible ennemi. On  croise des traces d’ours. 

A 15H30, nous apercevons la cabane perchée sur une presqu’ile surplombant le fjord. Aucune chance d’y parvenir avant 19H. Le relief est compliqué. C’est décidé, on s’arrête là, on pose le camp. L’endroit est fabuleux.

GTA5215 

GTA5237

Inlandsis au fond !! petite pensée pour Nansen qui la traversé en 1888

Cette nuit là je me réveille en sursaut pensant entendre des bruits de pas. Dans un demi sommeil et pensant à l’ours,  je m’écrie « y a quelqu un ? non mais est-ce qu’il y a quelqu’un ? » bref je réveille tout le monde parce que j’ai pris les bruissements de la toile de tente pour des bruits de pas. Cela me suivra tout le séjour !

Jour 8

Encore une belle journée. Après descendu nos pulkas en  moulinette et passer une petit col fort raide, nous avancerons le long du fjord puis nous rentrerons dans une des vallées. Nous apercevons une pente qui nous plaît. Nous posons les pulkas et hop en avant vers le sommet.

Nous plaçons le camp au pied d’une grande moraine. Nous y resterons 2 nuits.

GTA5248

ca bosse un peu dans les montées

GTA5272

et toujours ce paysage d'iceberg en toile de fond. On est vraiment au Groenland

Jour 9

C’est bon de ne pas démonter le camp le matin. Une heure de plus dans le duvet. Même si le jour pointe son nez dès 3H30, nous dormons tous vraiment bien. Une journée de ski, un peu maussade mais un joli sommet avec quelques rayons  de soleil. Nous nous amusons avec Jean dans une pente bien raide pour quelques photos…

Retour au camp, construction d’un bar pour dîner en terrasse. Le vent se lève, on se réfugie fissa dans les tentes pour le dessert.

GTA5341

ce soir Open bar. On vous sert quoi ? 

GTA5306

Adieu au Icebergs. 

GTA5345

cool le soir dans la tente

Jour 10

On lève le camp. Météo maussade. Journée de progression. Le vent se lève. On pose le camp au pied d’un glacier. Le froid est bien présent. On a repéré un joli sommet pour demain. On est installé pour 2 jours.

Nous trouvons notre rythme. Les diners sont désormais pris en commun dans la tente des Jeans. C’est vraiment sympa et convivial. Apéro à la crème de saumon. Variété de soupes et de pâtes et trois parties de Corridor avant de se séparer. On s’agite de plus en plus autour de ce jeu !

Jour 11

 Réveil dans le nuage. On ne se lève pas avant 9H ! Départ 10H ; on fait 100m et on sort du nuage. Incroyable. Grand Beau, très chaud… On se pose pour le pique nique sur un rocher ! Pascal est torse nu ! On remonte un couloir en neige chaude et foireuse, on décide d’arrêter, tant pis pour ce beau sommet. Jolie descente dans une neige plutôt bonne. 

 

 

 

 

 

Pluie torrentielle durant la nuit.

 

GTA5350

nuit claire

GTA5457

Eloge du bruit des peaux sur la neige !!!    

Jour 12

Réveil très humide. La pulka de Jean est remplie d’eau. Une partie des petits déjeuners ont pris l’eau. Heureusement, Pascal et Laetitia ont du rab. Départ au GPS dans un nuage épais. Enfin un peu de mauvais temps…

On progresse doucement. Le relief est bosselé. On arrive à l’intersection des vallées où on prend à droite !La météo reste maussade. Encore 2 heures et on pose le camp. On y restera 3 nuits. Joli emplacement au bord d’un lac et au fond du fjord que l on remontera après demain en espérant qu il est gelé. Il y a de l’eau proche du camp.

Jour 13

Météo maussade. On part skier sur ce qui, vu du camp paraît être un talus sans intérêt mais qui finalement s’avère être un joli sommet. Il y a même un cairn au sommet et un nom sur la carte (Cassiopefyod). Joli rayon de soleil au sommet, Pique nique la haut, vraiment cool. Pas contre quelle galère pour monter ; je n’ai jamais autant botté ! Obligé de vider les tubes de crème solaires sur les peaux car, évidemment, le fart est resté sous les tentes !

Séance photo à la descente avec le fjord Sermilik en arrière plan. Majeur ! Remontée en face l’après midi pour quelques virages de plus.

Une bien belle journée ;

 GTA5401

JP à fond....

GTA5207

Ca tourne au mauvais !!!

Jour 14

Météo maussade à nouveau. On remonte à ski vers un col qu’on avait envisagé de passer avec nos pulkas si le fjord était dégelé. C’est long et un peu raide. Heureusement  qu’on ne passe pas par là. On arrive sur un large col avec une vue incroyable et au pied de grandes parois verticales. On repart l’après midi vers une pente plus raide pour tenter quelques jolies courbes. Le nuage s’épaissit, on renonce après 1H30 de montée à mach balle ! Retour au camp dans le brouillard.

Jour 15

Réveil 5H30, Départ 7H30. Il y a du chemin aujourd’hui. 25 kms de fjord à remonter ! Soit à peu près 8 H-9H de marche. La météo est belle. Il fait froid quand on se met en route. Tout le monde est en forme ce matin sauf moi ! Ma pulka pleine de glace ne glisse pas, j’ai le bide plus ou moins en vrac, je ne trouve pas mon rythme. Je me cale derrière Jean, tête baissée, Ipod sur les oreilles…  Je manque de m’étaler lorsque Jean s’arrête brutalement pour observer une colonie de phoques !!! Super, des phoques.  Pascal part tenter de les approcher pour faire quelques images… Enfin, le déjeuner ! je suis entrain de me faire une petite hypo. On repart, ça va mieux. Joli emplacement de camp au terme de cette longue journée de plat.

GRO5475

C'est parti pour 25 km de plat

GRO5509

Mais quel paysage !

Jour 16

Le programme d’aujourd’hui :  déplacement du camp de quelques kilomètres puis ski. Météo entre nuages et soleil. On pose le camp, on déjeune et départ pour le ski. On a choisi de loin un joli sommet qui s’atteint en remontant une pente un peu raide qui devrait bien passer avec les couteaux. Dans le jour blanc, on n’avait pas vu les nombreuses coulées qui avaient dévasté la pente. On persévère malgré tout, en maudissant celui qui a choisit ce mauvais plan et en pourrissant celui qui ne renonce pas et qui marche 100 m devant ! On s’inquiète pour la descente…

Finalement, on sortira vainqueur des boulettes gelées.  On découvrira un joli sommet pointu juste éclairé au moment de notre passage et on skiera un couloir un peu raide, un peu gelé et qui demandera un peu de concentration à chacun pour éviter le « strike » !

Les montagnes que nous traversons foisonnent de couloirs encaissés très esthétiques. Depuis le début du raid, je regarde ces couloirs avec envie (et je pense Jean aussi). « Ça serait vraiment cool d’en skier un ! » me glisse Jean quelques jours auparavant.  On a repéré un de ces couloirs pas loin de notre camp. Il est 17 h et pas encore rassasiés, nous y voilà parti avec Jean. On commence à remonter la pente qui s’avère en glace sous une mince couche de poudre. On progresse dans le cône de déjection jusqu’à l’entrée du couloir. On s’arrête là… Une prochaine fois mais quelle ambiance démente.

GRO5530

GRO5543

 

 

Jour 17

Grand beau, immense journée de ski. Que du bon… Séance photos, enchainement de virages… C’est bientôt la fin du raid. On en profite. On skie, on contemple…

 

GRO5619

GRO5630

GRO5739

GRO5794

GRO5784

GRO5849

GRO5871

GRO5934

GRO5940

 

Jour 18

La nuit a été froide. Réveil un peu difficile et levé à reculons. Aujourd’hui, on rejoint le village de Kummiut. Retour progressif à la civilisation.

L’arrivée sur Kummiut est magnifique. La banquise s’ouvre sur la mer. Kummiut est un joli village qui vit. On rencontre les locaux qui acceptent de rouvrir le supermarché pour nous et qui nous vendent du poisson de leur pêche. La maison collective du village mise à notre disposition est confortable. La douche est disponible. Personne ne se presse pour y aller !

Le réseau GSM est à nouveau disponible !

 

GRO5996GRO6001

GRO6050

 

Jour 19

On aurait du rejoindre Kulusuk ce jour là mais finalement c’est prévu pour demain. Personne ne se plaint. La météo est magnifique et Kummiut est surplombé par quelques jolis pentes et sommets. C’est parti pour une toute dernière journée de ski grandiose.

Pascal et Laetitia sont partis à la rencontre des gens du village. Pêcheurs, chasseurs d’ours, pasteur… Des échanges pas faciles dans un anglais très approximatif avec un sujet récurrent pour Pascal : l’ours ! Il revient avec l’idée fausse qu’on a pris des risques inconsidérés !!! S’ensuit des échanges animés avec Jean. Une conversation avec Lars quelques jours plus tard nous éclairera définitivement sur le sujet : les ours sont présents notamment près du fjord Sermilik. En revanche, ils ne sont pas nombreux (environs 500) et leur population est gérée. Il s’en tue 25 par an avec autorisation. Les ours trouvent de la nourriture en abondance et ne s’attaque pas aux humains. Aucun accident n’est reporté dans cette région.


GRO6073

GRO6060

GRO6062

qui à vu l'ours ? dangereux ? non je ne pense pas...

GRO6164

GRO6172

GRO6185

GRO6190GRO6186

Jour 20

Tempête. Vent fort, pas de visibilité. Pas de possibilité de bouger aujourd’hui. On est dimanche ; le supermarché est fermé, on compte ce qui nous reste de vivre… C’est sans compter sur l’invitation à diner du pasteur du village.

Jour 21

C’est bon pour la traversée en bateau. On se fera récupérer dans une crique par 3 traineaux qui nous emmèneront jusqu’à l’aéroport.

Ce matin, la banquise est bleue. Le vent a chassé toute la neige qui recouvrait la glace. La banquise est devenue une superbe patinoire lisse comme un miroir. La progression avec les pulkas pour rejoindre le bateau prend une nouvelle dimension. Ouf, personne ne se met de boite !

Au terme de 45 min de bateau quelque peu humide, on débarque, les traineaux arrivent et nous embarquent. Encore une jolie partie de voyage dans le vent et le froid , les chiens courant et glissant aussi vite que possible avec le traineau poussé par le vent et qui dépasse les chiens…

Le vol est annulé à cause du vent. Fin de journée et nuit à Kulusuk. Rencontre avec un groupe de suédois qui ont passé 15 jours en raid sur un joli itinéraire sur l’Ilandsis.

GRO6211

patinagio artistico !!!

GRO6228

moi je vais vous dire j'aime vraiment pas l'eau surtout quand elle est noire et à -3°

GRO6237

GRO6257

GRO6264

drill !! yepyep !!!

GRO6267

Kulusulk et sa banlieu

GRO6272

combinaison bien adaptée au grand froid. petit clin d'oeil à miss Léonie qui en aura surement besoin si un jour elle vient avec ses parents par ici !!!

 

Jour 22

Départ pour Reykjavik. Vol à 12H. Arrivée sous le soleil à Reykjavik. C’est beaucoup mieux ! On fait les sacs pour demain et hop on part en ville… Il y a du monde dans les rues, des jeunes dans les bars. Diner exceptionnel au Salsa Sushi et dernier verre dans un café décalé. Couché 11H30, réveil 3H30, c’est fini…

 

GRO6283

A l'année prochaine !!

GRO6292

 

Merci à vous 5 pour m'avoir fais confiance.

C'est sur que l'année prochaine nous y retournerons.     

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Voyage Ski de rando
commenter cet article

commentaires

Gérôme Guala 26/04/2012 14:55

C'est beau, belles images, bref ça fait rêver...
Ton pot...G

jean 21/04/2012 23:09

Oui vraiment très très classe. Quel regret vous n'ayez pas pu être de la partie !!! Peut être l'année prochaine ?
Je vous réserve 1 ou 2 ou 3 places ?

Rems & Virg 21/04/2012 15:35

Un hold up de plus...et quel hold up!! Bravo...
Les candidats à l'édition 2013 seront nombreux...