Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 21:34

Ce n'est pas que nous sommes venus au Chili pour réaliser un voyage gastronomique, d'ailleurs on aura bien compris que, partis à l'origine pour la Géorgie du Sud, notre intention, en nous envolant pour cette destination assez improbable, n'était pas de rassembler les éléments d'un guide Michelin des restaurants « étoilables ».

Parvenus presque...par erreur en Patagonie chilienne, nos excellents guides nous réservent tous les jours, sans doute pour mieux nous consoler de la Géorgie perdue (comme nos sacs) des surprises gustatives d'un raffinement qui n'a d'égal que les sommets que nous gravissons (ou ne gravissons pas...) et au sujet desquels nous ferons peut être un ou deux commentaires.

C'est ainsi que, pour rester dans la chronique culinaire, revenus hier soir d'une escapade sympathique et passablement exigeante, nous fut faite la surprise d'un dîner (que dis-je, d'un souper) de fruits de mer. Le Chili c'est la mer, côté Ouest, la mer donne des fruits et les nôtres furent si délicats que, pour ne pas faire saliver le lecteur, il est peut être plus charitable d'aborder le Chili côté Est...Nous sommes néanmoins disponibles pour fournir à qui le souhaiterait le détail du menu d'anthologie qui fut le nôtre hier soir.

L'ascension du volcan Lanin, stratovolcan (cf google...) à la frontière de l'Argentine et du Chili, dont le sommet culmine à 3747 m, a occupé notre journée d'hier : départ du Pucon à 6h, deux heures de voiture en direction de la frontière argentine, puis une heure trente de marche dans une forêt primaire d'araucanias et autres arbres endémiques de la région, avant d'aborder les premières neiges. Aussitôt celles-ci à portée de nos skis, un vent patagonien nous accompagne et ne nous quittera plus, rendant notre progression souvent pénible bien que le soleil ne nous ait jamais abandonné. Nous avions prévu une rude journée, pas loin de deux mille cinq cents mètres de dénivelé à offrir à nos jeunes organismes, nous eûmes une journée rude, une de celles dont on se remémore volontiers lorsqu'est venue l'heure des récits, l'heure d'en mettre plein la vue et les oreilles aux familiers du ski de randonnée comme aux autres.

Pour ne pas faire durer le suspens, et pour ne pas laisser l'allusion faite plus haut aux sommets non vaincus sans suite, à 15h30, le sommet encore éloigné de 200 m, la décision fut prise d'y renoncer. Trop loin, trop froid, trop tard, trop dommage, mais, après 2200 m de dénivelé effectués, il convenait de songer à les parcourir dans l'autre sens...Nos guides, clairvoyants, il faut bien leur attribuer quelques mérites, ont mis fin à une ascension effectuée en crampons pendant les 300 derniers mètres, tandis que nous apercevions le sommet, mais réalisions que deux heures étaient encore nécessaire pour y parvenir.

C'est encordés que nous sommes redescendus, là où nous avions déposé nos skis, dans une neige parfois soufflée, parfois croûtée, dans une pente soutenue. Rechausser les skis nous a demandé des efforts de concentration pour ne pas se faire surprendre par les rafales d'un vent qui n'a jamais, lui, donné aucun signe de faiblesse, et se jouait de nos peaux de phoque et de notre attirail pour en transporter des éléments en direction de l'Argentine voisine.

Les mille derniers mètres de la descente constituèrent un dessert que nous avons apprécié sans modération, comme d'ailleurs l'ensemble des descentes que nous avons effectuées ici, sur les volcans chiliens d'Araucanie.

Nous n'insisterons pas sur le dîner de fruits de mer d'hier soir, si ce n'est pour dire qu'aujourd'hui, tandis que nous sommes partis plus au Sud, afin d'aller tutoyer demain, les pentes du volcan Osorno, nos guides, comme pour se racheter du dîner de la veille, nous ont à nouveau gratifié d'un déjeuner si raffiné que nous attendons le dîner de ce soir avec une réelle impatience.

 

Arnaud pour l'équipe...

Voici quelques photos et bien sur d'autres sur :  les volcans du Chili les volcans du Chili

 

 

les volcans du Chili 0135

Le Lanin bien enneigé !!!

les volcans du Chili 0033

L'après ski

CHI5128`

 

CHI5138

Bartassage dans la forêt

CHI5183

La capuche est restée sur la tête toute la montée

CHI5188

 

les volcans du Chili 0174

Le Llaima qui nous nargue

CHI5249

Mais en attendant l'OSORNO pour demain

les volcans du Chili 0279

Avec un petit hébergement ou j'espère la nourriture sera à la hauteur des espérences d'Arnaud

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Voyage Ski de rando
commenter cet article

commentaires

Rems 14/10/2014 20:48

Belle toiture végétalisée