Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 08:16

Je rêvais de faire la traversée des Jorasses. 

 

Quand j'étais petit, depuis le camping du Val Ferret Italien que mes parents gardaient, j'apercevais tous les matins les grandes Jorasses. De quoi faire rêver un gamin... Mais ce n'est qu'en 1989 que j'ai pu aller aux Jorasses. Ce fut par l'éperon Walker. Une belle grande course. Plus tard mon métier de guide m'a amener à guider des clients à l'éperon Croz, au Linceul plusieurs fois, à l'arête des Hirondelles, à l'arête du Tronchey, à l'éperon Walker à nouveau, aux petites goulottes Mac Intyre. Mais je n'avais encore jamais pu aller faire cette immense chevauchée d'arête entre le refuge Torino et le sommet des grandes Jorasses. Cette arête m'attirait et à la fois les différents projets m'en éloignaient 

 

J'en avais parlé à plusieurs personnes dont une avec qui j'aurai vraiment aimé partager cette longue course en montagne mais les choix de la vie on fais que le projet de course en montagne ensemble en 2013 à été ajourné à 2014. Avec Jean-Pierre compagnons de nombreuses courses engagées, nous avons fais une tentative la semaine dernière mais cela c'est transformé en pétard mouillé : orage, pluie et neige en sortant du refuge Torino. Nous nous sommes rabattus sur 3 jours à l'Envers des aiguilles.

 

Pour cette semaine nous avions prévus d'aller faire la traversée du Cervin avec Magali, Sébastien et bien sur le SIM comme 2ème guide. Les orages et la neige posée en début de semaine nous ont fait fuir le Cervin. Le projet traversée des Jorasses resurgit et se met en place. Au final une superbe course ou la dominante vide et parcourt aérien impressionnant n'est pas à négliger.

 

Un peu en vrac voici ce que l'on peut noter :

- Torino, le refuge s'améliore doucement. Mais après 30 ans de gardiennage catastrophique par Leo, Armando et sa femme tente de changer tous çà. Y'a encore beaucoup de travail.

- Les arêtes de Rochefort, c'est toujours aussi beau. Surtout quand on est devant.

- La section entre l'aiguille de Rochefort et le bivouac Canzio n'est pas négliger. Ca grimpe, ça désescalade, çà remonte. Bref on navigue pas mal. 

- Le petit bivouac Canzio est un petit paradis quand il y a peu de personne. L'après midi solarium assuré. La vue est grandiose. Il était super propre et en bon état. 

- La montée à la pointe Young n'est finalement pas si dur que çà. Elle se fait super bien en crampons. Les longueurs les plus dures sont celles en mixte pour rejoindre l'arête. les cordes fixes du départ ne servent à rien et sont surtout très mal placées. 

- La suite est looooong.... très long !!!! Les désescalades bien techniques et demande de la vigilance. 

- Descente par les rochers Whimper en désescalade sauf pour les 100 derniers mètres. 

- le tarif du sommet au refuge Bocallate, c'est 6h en moyenne. C'est long mais j'aime çà !!!

- Nuit au refuge Bocallate. Quel dommage qu'il ne soit pas gardé par un bon gardien. Cette nuit là  nous étions 13. Une cordée venait de l'arête du Tronchey, une autre des Hirondelles, 2 autres partaient pour la voie normale... bref une belle ambiance ce soir là ou chacun refait le récit de sa course. c'était super. Pour moi cela ne vaut vraiment pas le coup de descendre dans la vallée directement. Prendre le temps de se poser pour digérer tous les moments vécut est super.

En tous cas merci Magali et Sébastien ne nous avoir fais confiance pour vous emmener dans cette grande course. 

Voici les photos : d'autres photos sur l'album en cliquant sur ce lien :  Rochefort-Jorasses la traversée Rochefort-Jorasses la traversée

 

RIMG0061

L'enfilade des arêtes depuis l'aiguille de Rochefort

RIMG0041

préparation du matériel à la maison

RIMG0043

Petit levé de jour sur le Mont Blanc. Y'a pas à dire c'est toujours aussi beau. 

RIMG0045

La montagne d'embrase..........il va faire chaud

lRIMG0055

mais finalement non. Un petit vent va nous retendre la peau du bas du dos toute la journée. 

RIMG0065

La calotte de Rochefort

RIMG0073

Les pointes à traverser avant de rejoindre les rappels

RIMG0080

La suite du lendemain. 

RIMG0083

Notre hotel pour une nuit. 

RIMG0086

La montée à la pointe Young. Un peu de verglas et de neige nous obligé à garder les crampons. Au final une bonne option. 

RIMG0093

Et toujours ces mêmes couleurs au lever du jour. Je suis définitivement accro !!!

RIMG0095

Magali, facile dans ces passages techniques. 

RIMG0096

Dommage qu'il n'y est pas 2 grimpeurs qui remontent la pente de neige au soleil. 

RIMG0099

Sébastien concentré avant les 2 longueurs de mixtes pas facile. 

RIMG0103

Le SIM dans ces oeuvres... il adore ce terrain...enfi presque une partie de l'année (11 mois sur 12) il préfère le rocher du Maroc ou de Jordanie. 

RIMG0109

La fin de la montée à la pointe Young. 

RIMG0112

 

RIMG0113

 

RIMG0114

 

RIMG0121

Désecalade "presque" aérienne.

RIMG0122

Les dernières pentes avant la pointe Marguerite

RIMG0128

Sommet de la pointe Whymper

RIMG0140

refuge Bocallate, le temps de la soupe et du thé. 

 

Bon je file faire mon sac pour monter à Monzino. 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanguide - dans Alpinisme
commenter cet article

commentaires